Historique

C’est au début de ce deuxième millénaire que des tireurs de bench du sud de la France ont adapté ce type de tir dans l’hexagone, déjà connu et pratiqué aux USA depuis assez longtemps. Le tir au groupement à cette distance ne présentant pas un réel intérêt, c’est le 22 hunter qui s’est principalement développé.

Sous l’initiative d’Éric CHASSAING et de quelques autres tireurs de sa région, ils ont voulu faire un règlement le plus simple possible avec une cible aux dimensions françaises en mesure métrique.


Ils ont donc mis au point une cible avec 5 lignes de 5 blasons et des blasons d’essais de part et d’autre.

L’ordre de tir des blasons est indifférent, les essais peuvent être engagés à n’importe quel moment des 20 minutes de tir. Il faut « juste » tirer une balle par blason. Difficile de faire plus simple…

La cible dans son ensemble est du format A3 donc simple à photocopier ou à reproduire.

 

Ils ont également adopté un système de comptage classique avec une pige de 22 LR pour jauger les cordons et une mouche comptant un point de plus sur le score initial. L’avantage de ce décompte et de cette cible permet au tireur de connaître à la fin de son tir  95% de son score en regardant simplement dans sa lunette.


Pratiquement en même temps dans l’est de la France, des tireurs ont eu la même idée de tirer à 50 mètres sur le modèle de ce que faisaient leurs voisins allemands avec l’ancien règlement du BR 50 américain.

Dans ce type de tir, il y a 50 blasons à tirer en 30 minutes avec un décompte des points plus compliqué, basé sur un impact touchant le cordon, à l’intérieur du cordon ou à l’extérieur avec des scores dégressifs et un rapport du poids de l’arme donnant un coefficient sur le résultat final. Bref, impossible de savoir à la fin de son tir quel est vraiment son score.

Voilà donc succinctement les deux types de tir pratiqués actuellement en France.

Il faut noter que ces disciplines se tirent actuellement dans un cadre de tir de loisir et ne sont pas intégrées dans la SEC.

Les principaux points communs de ces deux disciplines résident dans les armes et le matériel utilisés. Dans la grande majorité des cas à l’heure actuelle, les tireurs ont des carabines 22 LR « classiques » issues de l’ISSF.

La seule modification notoire réside dans la crosse dont le devant a été très souvent adapté pour les coussins de pieds de bench classiques et favoriser ainsi le coulissement et la stabilité de l’arme.

La largeur du fût avant ne doit dépasser 100 mm mais il est recommandé qu’il fasse 76 mm pour pouvoir s’adapter à l’ensemble des coussins classiques disponibles dans le commerce.

22 Hunter et BR 50
© 2009
Société de Tir Salbris
Les Stands
Concours
Tarifs
Le Bureau
Contactez-nous
Organisations Chpts Déptx
Nos Résultats
Annonces
Séances Tir Contrôlées
Les Liens
Techniques de Tir
Boutique
Disciplines Fédérales
Inscriptions au Club
Armes de 1ère ou 4ème Catg.
Vos Démarches CERFA
Partenaires
Livres - Ouvrages
Carabines Laser
Programme TV
100 ème Anniv. ASS
Mise à Jour le :